Savoir

Image(s) Plurielle(s) avec L'Obs : rencontre avec le photographe Antoine d'Agata

Image(s) Plurielle(s) avec L'Obs : rencontre avec le photographe Antoine d'Agata
Du jeudi 25 novembre 2021 au mardi 10 mai 2022

Présentation

Le magazine « L’Obs » et mk2 Institut s’unissent pour donner la parole à des acteurs essentiels pour comprendre l’époque, ses enjeux et ses mutations : les artistes, réalisateurs et photographes.

Il s’agit d’ouvrir les yeux et les oreilles sur ce qui advient et sur ce que la photographie révèle au monde, frontalement ou en creux. Prendre le temps de se pencher sur les travaux de personnalités de la photo, leur donner l’occasion d’expliquer leur démarche, leur regard sur leurs images et ce qu’elles incarnent en écho au présent. Qu’ils soient empathiques, engagés, ironiques, leurs regards nous rendent plus profonds, plus intelligents et surtout plus vivants. Voilà pourquoi les images restent.

Un ou deux artistes, réalisateurs ou photographes sont invités sur un plateau à commenter leurs travaux, diffusés sur grand écran, à partir d’une thématique sociétale en présence d’un journaliste de L’Obs. Un temps est consacré à un échange avec le public présent.

Programme

25 novembre Le genre : rencontre avec le cinéaste Sébastien Lifshitz
16 décembre L’autoportrait : rencontre avec les artistes Elsa et Johanna
Finalistes du Prix Découverte Louis Roederer des Rencontres d’Arles 2020.
Présentes aussi bien derrière que devant l’objectif, ces deux Françaises, plasticiennes, photographes et réalisatrices ne cessent d’interroger l’art de l’autoportrait ainsi que les notions d’identité et de représentation de soi.
Lors de cette soirée, elles parleront de leur pratique photographique en commentant leurs travaux.
1er février Les migrants : rencontre avec l’artiste et réalisateur Clément Cogitore, modérée par Arnaud Sagnard, journaliste à L’Obs
En 2019, sur la scène de l’opéra Bastille a eu lieu un choc esthétique dont le monde du spectacle ne s’est pas tout à fait remis. Clément Cogitore, jeune plasticien et cinéaste français, a monté le spectacle des « Indes galantes », pièce de Rameau datant de 1735, qu’il a transposée à notre époque, chorégraphiée par Bintou Dembelé et exécutée par des danseurs hip hop. Cogitore fait partie de ces artistes qui ont réussi à franchir l’épais mur les séparant du grand public. Il multiplie les projets qui ont, au fil des ans, raflé plusieurs récompenses : prix Le Bal de la jeune création, prix de la Fondation d’entreprise Ricard, prix Science Po, prix Marcel-Duchamp… Lors de cette soirée, il reviendra sur sa capacité à toucher le public quel que soit son médium.

Séance annulée, date de report en attente
10 mai Les corps : rencontre avec le photographe Antoine d'Agata
Ce sont les images tirées de son livre « Virus » qui resteront sans doute des confinements et de la pandémie de Covid. Ces corps photographiés avec une caméra thermique dont les couleurs rappellent la fièvre, la peste ou la mort selon qu’ils sont allongés sur un brancard ou à même le trottoir. Depuis ses débuts à Marseille dans les années 90, Antoine D’Agata a pris l’habitude d’entrer dans les lieux où l’on laisse d’habitude son appareil photo à l’entrée et d’y rester. Quartiers malfamés, bordels du monde entier, lieux de deals… Il y réalise des tableaux de ses habitants, des portraits de leurs corps se débattant avec le mal qui les ronge. Heureusement, le monde de l’art qui a parfois du mal à prendre au sérieux les outsiders, surtout lorsqu’ils ont des traces de sang, de dope et de sperme sur leur col de chemise, n’est pas passé à côté de son travail. Membre de l’agence VU puis de l’agence Magnum Photos, D’Agata s’est vu décerner le prix Niépce dès 2001. Depuis, les musées, galeries et les collectionneurs s’arrachent ses tirages et ses livres. Comme s’ils pouvaient en exposant ses images sur des murs blancs abolir comme lui la distance entre ce moine-soldat et l’infra-monde qu’il photographie.
Séance annulée, date de report en attente

Tarif

Tarif : 15€
étudiant, demandeur d’emploi : 9€ /- 27 ans : 4,90€
Carte UGC / mk2 illimité à présenter en caisse : 9€
Abonné de L'Obs : 9€